Il n’y a pas de loi qui fixe le délai pour la revente d’une propriété. La revente de votre résidence principale ou secondaire achetée il y a moins de 5 ans est donc envisageable pour tout propriétaire. Quelles que soient les raisons, vous pouvez revendre intégralement votre maison, même si vous avez une dette de prêt non remboursée.

Ce que vous devez savoir

Quel que soit le bénéfice généré, la revente d’une résidence principale est exonérée des plus-values. Cependant, la vente de biens occasionnés il y a moins de 5 ans s’avère être une mauvaise chose d’un point de vue financier.
En général, il est conseillé de prévoir l’amortissement des coûts relatifs à l’achat. En effet, outre le prix de vente de la propriété, l’achat est lié au :

  • Frais de notaire
  • Coût de courtage
  • Coût des dossiers
  • Différentes taxes
  • Frais d’entretien, frais de propriété

Ces frais demandent plusieurs années pour être couverts, même si vous avez réussi à revendre la propriété au même prix. En outre, le prix de vente peut varier selon votre région. Si ce prix est élevé, le délai de conservation peut diminuer. Dans le cas contraire, ce délai peut s’élever.

Les coûts liés à la revente d’une propriété

maison immobilierSi vous envisagez de revendre votre maison de 5 ans, vous devez vous acquitter de certains frais. Cela a pour but d’estimer la rentabilité de la revente. Si vous faites appel à courtier qui va prendre en charge toutes les actions à mettre en œuvre pour la revente, vous aurez également à payer des frais de courtage.
Outre les différents frais, n’oubliez pas le paiement des diagnostics obligatoires (énergie, amiante, plomb, gaz, électricité, etc.). Le paiement des frais de remboursement est obligatoire dans le cas où vous disposez d’une hypothèque sur votre propriété. Si vous avez généré de bénéfice après la vente d’une résidence principale, elle sera exonérée d’impôt. Si les plus-values sont générées par la mise en vente d’une résidence secondaire, le paiement d’impôt est requis. Il en va de même dans le cas de la vente d’une maison vide ou d’un investissement locatif.
Toutefois, vous ne devez pas avoir été possesseur de votre bien au cours des 4 dernières années. Il faut que la transaction doive servir à l’acquisition d’une résidence principale et la deuxième résidence doit être mise en vente avant l’acquisition de votre résidence principale. Vous devez vous acquitter des frais de transfert si le logement est en copropriété.

Obligations envers la banque prêteuse

L’ouverture de votre prêt immobilier peut être possible si vous avez procédé à la vente de votre maison en moins de 5 ans. L’utilisation de l’argent issu de la revente peut être utilisée pour rembourser votre capital restant dû. Si le prix de vente était plus élevé lors de l’achat de la maison, il est possible que le capital restant dû puisse être supérieur au montant de la revente. Dans ce cas, le remboursement du montant du capital restant est obligatoire après la revente. Si vous vendez votre propriété rapidement, des frais de remboursement anticipé appelé IRA (Indemnités de Remboursements anticipés) doivent être payés. Ces frais sont évalués au maximum à 3 % du capital restant dû. Le plus petit de ces montants sera déduit. Vous pouvez également les négocier, car votre banque peut l’annuler ou le réduire.