Comme la plupart des équipements, les pulvérisateurs peuvent être manuels, électriques ou à carburant. Selon la taille de la culture, des types spécifiques de pulvérisateurs sont nécessaires. Par exemple, un pulvérisateur manuel est inefficace dans une très grande production agricole, alors qu’un pulvérisateur électrique n’a pas une bonne rentabilité dans les petites plantations.

Apprenez à connaître les principaux types de pulvérisateurs :

Pistolets : ils fonctionnent généralement à l’air comprimé et peuvent être manuels ou électriques. Les manuels peuvent être utilisés pour ceux qui ont de petits jardins et des jardins.

De la rampe : comme son nom l’indique, ce type de pulvérisateur possède une rampe avec de nombreuses buses qui peuvent être montées sur un tracteur. Il est fortement recommandé pour les grandes cultures et nécessite un entretien efficace.

Sac à dos : c’est le type de pulvérisateur qui ressemble à un sac à dos, puisqu’il est porté par le dos – d’où le nom costal -. Même si elle est petite, elle peut être manuelle, électrique ou à carburant. Quoi qu’il en soit, il ne vaut pas la peine de l’utiliser pour de grandes plantations, car il doit être manipulé par un opérateur.

Atomiseurs : l’un des plus grands. Grâce à un courant d’air à grande vitesse, le produit est pulvérisé et peut atteindre de longues distances. L’utilisation est recommandée pour les cultures plus vivaces.

L’importance du pulvérisateur phytosanitaire

Il est important de garder à l’esprit que, malgré les discussions sur les pesticides dans les plantations, le pulvérisateur est un instrument très important pour les cultures, surtout les grandes cultures.

Le pulvérisateur permet d’augmenter l’efficacité de la culture et d’appliquer la quantité exacte de produit dans la plantation quel que soit le type de substance. De plus, cet équipement aide également à réduire les dépenses grâce aux intrants sur le terrain.